Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 14:23

Le site bambara.org propose un lexique bambara-français-anglais à consulter en ligne.

 

Ce lexique est plutôt bien fait : il respecte l'orthographe officiel du bambara pour le Mali, il contient de nombreux mots et donne même parfois des exemples .

 

Pour des débutants dans l'apprentissage du bambara, c'est un très bon outil.

 

Toutefois il n'est pas aussi complet que les dictionnaires élaborés par Charles Bailleul et Gérard Dumestre : les tons ne sont pas notés de manière systématique, il y a beaucoup moins de mots et moins d'exemples.

 

Si l'on souhaite vraiment se lancer dans l'apprentissage du bambara, il est à notre avis préférable de se procurer le dictionnaire de Bailleul ou celui de Dumestre, notre préférence allant à ceux de Charles Bailleul, mieux conçus et d'usage plus pratique.

 

Saluons tout de même l'existence de ce lexique en ligne proposé par bambara.org!

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 19:27

Si le but de ce blog est de signaler les ressources utiles à tous ceux qui souhaitent apprendre le bambara, il nous faut également indiquer les pistes et voies à éviter.

 

Le livre « Parlons bambara » de Ismaël Maiga, publié chez l’Harmattan, fait malheureusement partie des ouvrages à éviter si on ne souhaite pas perdre son temps et son argent.

 

Soyons certains que jamais personne n’a appris ou n’apprendra à parler bambara avec l’aide de cet ouvrage.

Il ne s’agit pas d’une méthode d’apprentissage de la langue bambara, ni même d'une présentation "pédagogique" de la grammaire du bambara, comme le déclare l'auteur en ouverture du livre. On y trouve en fait une présentation désordonnée, confuse et parfois fausse de la grammaire du bambara. Il n’y a aucun exercice d’application et personne n’a jamais vu la cassette annoncée sur la 4ème de couverture du livre.

 

La logique de présentation de l’ouvrage est clairement anti-pédagogique tant l’auteur commence par des éléments très complexes avant d’aborder ensuite les éléments de base.

  

« Parlons bambara » recèle en plus de nombreuses erreurs qu'il serait trop long de lister ici. On pourra citer comme exemple la présentation farfelue des "postpositions formelles" (p.54) qui mêle des postpositions formelles et des postpositions lexicales, ou bien encore des notations tonales fausses (le "kà" de l'infinitif indiqué de ton haut par exemple).

L'auteur semble avoir parfois une maîtrise assez approximative des termes linguistiques en général et de la grammaire du bambara en particulier.

 

 

Si l’on ajoute à tout cela une mise en page horrible, liée au fait que l’Harmattan publie tel quel les manuscrits envoyés par les auteurs, on a tous les ingrédients du livre à fuir.


Ceux qui cherchent un ouvrage d’initiation « pratique » au bambara se tourneront vers le « Cours pratique de bambara » de Charles Bailleul.


Quant à ceux qui cherchent une bonne présentation savante de la grammaire du bambara, ils se tourneront avantageusement vers l’ouvrage de Gérard Dumestre « Grammaire fondamentale du bambara ».

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 09:33

La Maison de l'Afrique - IREA a lancé depuis le 2 février 2013 des cours collectifs de bambara, en partenariat avec l'association Donniyakadi, qui donne déjà plusieurs cours de bambara dans le 13ème arrondissement de Paris.

 

Les cours de bambara a la Maison de l'Afrique ont lieu tous les samedis, de 10h30 à 12h.


La Maison de l'Afrique est à Paris, dans le 5ème arrondissement.

 

Il y a davantage d'informations sur le site de la Maison de l'Afrique et surtout sur celui de Donniyakadi.

 

Visiblement il est toujours possible de s'inscrire! Courez-y!


 


Partager cet article
Repost0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 11:38

 

logo2

 

Le site "bamanan.org" offre de nombreuses ressources pour tous ceux qui s'intéressent à la langue et à la culture bambara.


On y trouve notamment des informations sur les publications des directeurs successifs ou des anciens élèves du Centre d'Etude de la Langue bambara (CEL) de Falajè au Mali : méthodes d'apprentissage du bambara, dictionnaires, recueil de proverbes, etc...

 

Ceux qui apprennent le bambara ou qui le parlent déjà liront avec plaisir de nombreux contes bambara et les paroles de chants, en version originale bambara et en français.

 

Très utile pour ceux qui apprennent le bambara : une liste de bénédictions, classées selon les événements auxquelles elles se rapportent (naissance, maladie, voyage, etc...).

 

On y trouve également des textes en bambara ayant trait aux coutumes et tradition bambara et à l'histoire du Mali, comme l'histoire de Samory Touré, et un récit concernant la fondation de Bamako.

 

En résumé : un très bon site! Que les auteurs, pères blancs de la société des missionnaires d'Afrique, en soient remerciés!

 


 


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 21:42

 

J'apprends le bambara couverture

 

Ce livre de José Moralès a été conçu comme un complément au "Cours pratique de bambara" de Charles Bailleul.

Ce n'est pas un ouvrage indépendant et il n'est pas possible d'apprendre le bambara en utilisant cet ouvrage seul. 


"J'apprends le bambara" est structuré autour de 61 "conversations" correspondant à peu près aux 61 leçons des "types de phrases" du livre de Charles Bailleul.

Chaque dialogue correspond à une situation sociale "réaliste" se déroulant au niveau du village de Falajè, dans le Cercle de Kati au Mali.


Un CD accompagne le livre, pour pouvoir écouter les dialogues et tout ce qui y est écrit en bambara (exercices, proverbes,etc...). Il est de bonne qualité (bon son, élocution adaptée à des débutants).

 

 

Cet ouvrage est très bien fait et très bien structuré :


1) La difficulté des dialogues augmente très progressivement


2) Chaque conversation est structurée autour des mêmes éléments :


- "Aw hakili b'a la wa?" (Vous en souvenez-vous?) : rappel des phrases de la conversation précédente à retenir en priorité.


- "An ka baro kɛ!" (Parlons ensemble!) : un dialogue correspondant à une situation de la vie courante au Mali, en milieu bambara traditionnel.


- "Baara kɛta" (Exercice) : exercices pour bien assimiler les tournures de phrase et le vocabulaire.


- "I jan to o la!" (Fais-y attention!) : attire l'attention sur les erreurs courantes à éviter, les homonymes, les synonymes, etc...


- "O kana bɔ an kɔnɔ!" (N'oublions pas!) : montre l'essentiel à retenir de chaque dialogue.


- "Dubabu" et "Ntalen" (Bénédictions et proverbes) : Ils ont une grande importance dans la société bambara traditionnelle.


 

On l'aura compris : nous recommandons chaudement ce très bon livre, édité en France par Karthala.

 

Voici un exemple de page :

 

J'apprends le bambara 

 


 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 23:23

Si vous résidez en région parisienne et si vous souhaitez apprendre le bambara, c'est maintenant qu'il faut s'inscrire!

 

Pour ceux qui sont disponibles en journée, le meilleur moyen d'apprendre est probablement de suivre les cours proposés par l'INALCO à partir du 24 septembre.

 

Pour les autres il y a la possibilité de suivre les cours proposés par l'association DONNIYAKADI à partir du 8 octobre.

 

 

Ala ka bamanankan kalan nɔgɔya!


Partager cet article
Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 22:05

 

pb courspratique

 

"Le cours pratique de bambara" de Charles Bailleul est sans conteste la meilleure méthode pour tous ceux qui souhaitent apprendre le bambara


L'auteur a paufiné sa méthode pendant les 17 ans où il a été responsable du Centre d'Etude et de Langue de Falajè (Mali), formant plusieurs centaines de personnes à l'apprentissage de la langue bambara.


Publié pour la première fois en 1977, amélioré et réédité de nombreuses fois, ce "cours pratique" porte très bien son nom : il ne s'agit pas d'une description "théorique" de la grammaire du bambara, mais bien d'un cours pratique qui permet réellement de pouvoir parler et comprendre le bambara.


Il analyse la langue des points de vue phonétique, syntaxique et tonal.


Il signale entre autres : 

- Les types de phrases simples, très courants, mais sans équivalent dans la plupart des langues européennes.

- Les phrases verbales

- L’ordre des mots dans les groupements nominaux (déterminant-déterminé)

 - les voyelles originales et propose exemples et exercices pour les maîtriser (o / ɔ, ɔn / on, en / ɛn, in / un …

 - la fréquence des élisions et leur allongement toujours perceptible, même s’il faut s’affiner l’oreille.

- La clé qui permet de maîtriser les phrases relatives, pierre d’achoppement pour beaucoup

- La valeur distinctive des tons et leurs réalisations, à travers des exemples simples.

 

 

Voici un exemple de page :

 

pb courspratique extrait

 

 

En complément de ce livre, José Moralès, qui a été directeur du Centre de Langue de Falajè à la suite de Charles Bailleul, a publié l'ouvrage "J'apprends le bambara" (Editions Karthala).

Ce livre propose des séries de conversations sur des thèmes de vie courante en milieu bambara. Il a été aussi conçu pour pourvoir être étudié en même temps que le ‘Cours Pratique’ dont il suit la progression.  

 

Le site de Charles Bailleul, bamanan.org, donne des indications pour se procurer cet ouvrage au Mali et en France.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 23:30

Pour ceux qui habitent en région parisienne et ne peuvent suivre les cours de bambara proposés en journée par l'INALCO, notez que l'association Donniyakadi va organiser des cours de bambara à partir de janvier 2012.

 

Les cours auront lieu tous les lundis soir de 19h à 20h30, dans le 13ème arrondissement de Paris.

 

Pour plus de détails, consultez le site de l'association :

http://donniyakadi.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 12:11

Les dictionnaires du père Charles Bailleul, aussi connu sous le nom malien d'adoption de "Baablen", sont les dictionnaires de référence depuis plus de 30 ans pour tous ceux qui apprennent le bambara.


En effet, c'est en 1981 que Charles Bailleul publie un premier "Petit dictionnaire bambara-français, français-bambara" chez un éditeur anglais.


Une nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée du dictionnaire bambara-français parait en 1996 aux éditions Donniya au Mali.


Le dictionnaire est désormais divisé en 2 ouvrages distincts : un dictionnaire bambara-français et un dictionnaire français-bambara.


Le dictionnaire français-bambara parait en 1997, puis est réimprimé en 2006.


Il a été conçu comme un complément au dictionnaire bambara-français. Il est nécessaire de posséder ce dernier pour pouvoir s'y reporter et avoir des indications précises sur l'utilisation des mots bambara, leurs différents sens, leurs modes d'utilisation.

 

pb_DICO-Fr-Bambara_petit.jpg

 

Comme son comparse bambara-français, le dictionnaire français-bambara de Charles Bailleul est très pratique à utiliser.

 

Voici un exemple de page :

 

pb extrait dicofrbam

 

Nous recommandons chaudement ce dictionnaire à tous ceux qui veulent apprendre le bambara.

 

Le site de Charles Bailleul, bamanan.org, donne des indications pour se procurer cet ouvrage au Mali et en France.

 


Partager cet article
Repost0
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 22:14

Pour tous les amoureux de la langue bambara, l'évènement marquant de cette année 2011 a été la sortie au mois de septembre du dictionnaire bambara-français de Gérard Dumestre.

 

dictionnaire-bambara-francais-suivi-d-un-index-abrege-franc.jpg


L'auteur a enseigné le bambara pendant plus de 30 ans à l'INALCO (Langues'O) à Paris et a consacré ses recherches à la langue et à la littérature orale bambara.


Ce dictionnaire est un ouvrage monumental et très complet, de plus de 1000 pages.

L'introduction, très précise, indique de manière claire comment utiliser le dictionnaire et donne la liste des sources utilisées.

Ensuite, la quasi-totalité de l'ouvrage est consacrée à la partie bambara-français. L'auteur donne de très nombreux exemples, ce qui est très appréciable quand on veut être certain du sens d'un mot.

A la fin de l'ouvrage, on trouve un "index abrégé français-bambara" de plus de 100 pages, qui est un bon complément à la partie principale.


 

La sortie de cet ouvrage fera sans doute date dans l'histoire de la langue bambara.


Si on peut émettre un petit regret, à destination de l'éditeur, c'est sur la qualité de la reliure, dont on doute de la résistance sur le long terme pour un ouvrage aussi volumineux.

Cela en fait, en plus de son poids, un ouvrage peu transportable.

Ceux qui souhaitent un ouvrage plus transportable préféreront le dictionnaire de Charles Bailleul. Les deux ouvrages sont ainsi complémentaires.


Outre cet aspect pratico-pratique, les deux ouvrages sont complémentaires à d'autres points de vues, même si notre préférence reste pour l'ouvrage de Charles Bailleul  :


- Globalement, le dictionnaire de Gérard Dumestre excelle par le nombre de ses entrées et des exemples fournis, mais celui de Charles Bailleul est plus clair dans l'information fournie. Bailleul divise bien les différents sens d'un mot et met les exemples en regard, tandis que Dumestre liste tous les sens d'un mot, puis donne tous les exemples (nombreux!), ce qui fait qu'il est souvent difficile de s'y retrouver.


- On apprécie davantage chez Bailleul la marque par un point de la césure entre les éléments de base des mots dérivés et composés, ainsi que leur traduction en dessous du mot bambara. Si le sens des éléments de base est indiqué par Gérard Dumestre, la césure entre ces élements n'est pas indiqué, or ce n'est pas forcément évident pour un débutant dans l'apprentissage de la langue.


- Au niveau des mots ayant de très nombreux sens, comme par exemple la postposition "fɛ", l'ouvrage de Charles Bailleul permet de balayer rapidement les différents sens du mot, alors que celui de Gérard Dumestre est parfois plus confus, donnant une grande quantité d'exemples sans synthétiser réellement  les différentes acceptions du mot.


- Au niveau de la notation des tons, on aura tendance à préférer le système de notation de Charles Bailleul qui ne note que les tons bas et les tons bas modulés ascendants. Cela nous semble le système le plus "économique" et le plus simple à comprendre.

 

- Le dictionnaire de Bailleul donne le caractère transitif ou intransitif de base des verbes, ce qui est fondamental dans la logique de la syntaxe du bambara. C'est un élément essentiel pour pouvoir correctement comprendre et parler le bambara. Or Dumestre ne donne pas cette information, ce qui est vraiment très dommageable.

 

 

Pour conclure on dira que le dictionnaire de Gérard Dumestre est surtout destiné aux utilisateurs chevronnés, qui maitrisent déjà relativement bien la langue bambara.

Aux autres, et notamment aux débutants dans l'apprentissage du bambara, on conseillera plutôt le dictionnaire de Charles Bailleul, qui est plus simple d'utilisation et plus pertinent dans l'information fournie.

 

 

 

La description de l'ouvrage sur le site de Karthala :

http://www.karthala.com/2466-dictionnaire-bambara-francais-suivi-d-un-index-abrege-francais-bambara-9782811105426.html


 




 


Partager cet article
Repost0